+33 7 87 73 79 17
renaud.jul@gmail.com

Meetup avec Richard Ritt – WL Gore (entreprise libérée)

Livre Entreprise liberee

Lors de chacune de mes expériences professionnelles, j’ai toujours cherché à développer les pratiques de collaboration et à échanger sur les bonnes pratiques à mettre en place.

Parmi mes lectures récentes que je conseille et qui permettent de découvrir des méthodes, des organisations différentes : “Liberté & Cie” de Isaac Getz.

Formation entreprise liberee gore

L’Entreprise Libérée est un nouveau modèle d’organisation et système de management, qui permet de libérer l’employé en remettant l’humain au centre de son fonctionnement.

L’idée est, que dans un climat de confiance et de reconnaissance, les collaborateurs pourront prendre des initiatives individuelles qui aboutiront à une plus grand performance de l’équipe et donc de l’entreprise.

Le jour où je termine la lecture du livre, je découvre que Richard Ritt est l’invité du Meetup animé par Alexis CLAUDEL à La Cordée.
https://www.meetup.com/fr-FR/La-Cordee-coworking-partage-evenements-et-bonne-humeur/events/268238329/

Richard est un ancien employé de WL Gore (membre du groupe des 5 business leaders européens durant 13 ans), une des entreprises citées en exemple dans “Liberté & Cie”. L’occasion était trop belle pour être manquée, et pas de regrets, j’ai passé une excellente soirée. 😀

En guise d’introduction, voici l’extrait de l’émission de Arte consacrée au bonheur au travail, et qui présente la culture Gore (instaurée depuis sa création dans le garage de Bill Gore en 1958) :


Petit retour sur le témoignage de Richard Ritt

Maillage leader liberté

Organisation

– Pas d’organigramme : le leader est au milieu du maillage et les équipes gravitent autour.
– Les leaders émergent naturellement, ou sont choisis par les autres (co-optés).
– 360° réalisé tous les ans pour le leader pour vérifier qu’il est accepté et bien à sa place.
– La stratégie est faite par les leaders alors que le PDG travaille sur les investissements, et reçoit juste la synthèse des régions.
– Pas de croissance externe car impossible de modifier la culture d’une autre société.
– Le leader ne définit pas les objectifs, c’est l’équipe qui les définit.

Etat d’esprit et philosophie

– L’attitude et les compétences sont plus importantes que la réussite.
GORE croit en la créativité et la capacité de l’être humain à progresser alors que d’autres sociétés croient uniquement en la rigueur et les processus.
– La culture s’enrichie au jour le jour.

FREEDOM
(= liberté)
FAIRNESS
(= loyauté/intégrité)
=> On ne dit pas de mal des autres
COMMITMENT
(= engagement)
=> J’ai accepté ou pris une décision
alors je fais, et je me défonce
WATERLINE
(= décision)
=> Chacun décide ses limites de décisions
Les 4 valeurs chez GORE

Recrutement / Intégration

– Difficile de recruter des gens autonomes, car beaucoup de gens trouvent plus facile de reporter la responsabilité sur le chef, alors que chez GORE on se doit d’être responsable.
– Intégration des nouveaux entrants par du coaching.

Au quotidien

– Les décisions : toujours consensuelles, tout le monde a une voix même le dernier arrivé, ça prend du temps d’écouter tout le monde mais les risques d’erreurs sont ainsi minimisés.
– Tout le monde peut lancer une idée pour innover.
On ne décide pas pour les autres : chacun décide, sinon il part.
– Créer des ruptures non programmées pour développer l’esprit d’équipe : sorties pub à la dernière minute, …
– Encouragement à faire du Home Office : autant que la personne travaille 2h plutôt que de perdre son temps dans les transports, on se déplace seulement si nécessaire, tant que « L’argent rentre, on est profitable, le client est content ».
– On ne cherche pas de responsable quand un problème survient, “c’est fait” alors il faut chercher une solution.

Quelques difficultés

Pression implicite chez Gore : tous les chiffres de chaque Business Unit sont publiés chaque mois, donc chacun voit l’état d’avancement des autres, et cela contribue à une certaine pression. Le leader est là pour rassurer : « Nous savons pourquoi nous en sommes là, et nous expliquerons la situation ».
– GORE ne cherche pas à retenir une personne qui ne correspond pas à l’état d’esprit de la société et lui propose même de partir.
– La culture GORE convient donc aux gens solides et autonomes.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *